Je vais aborder aujourd’hui un sujet qui exaspère plus d’un photographe, le vol de photographies. Je pense que cela vous est arrivé au moins une fois, que vous soyez photographe professionnel, blogueur ou instragrameur. Et à a chaque fois, c’est la même colère et la même impuissance, d’autant plus lorsque ce sont des marques de renom ou des magazines qui vous piquent votre image sans demander votre avis. Je ne vais pas rentrer dans le détail de la procédure à suivre si vous vous apercevez que c’est le cas. Sachez que la loi française protège les photographes qu’ils soient amateurs ou professionnels mais qu’il peut être difficile de faire valoir ce droit si la photo en question est utilisée sur un site étranger. Une publication non autorisée n’est pas du vol mais une contrefaçon ce qui entraine une atteinte aux droits patrimoniaux du photographe en tant qu’auteur. Si une modification a été faite sur la photographie, on parle alors d’une atteinte aux droits moraux de l’auteur et enfin, si aucune mention du nom du photographe n’est apposée, on parle alors d’une atteinte à la paternité de l’œuvre.

 

Que faire en cas de vol de photos ?

Dans ces cas-là, le premier réflexe à avoir est de faire une capture d’écran pour être sure que l’auteur n’efface pas les preuves de l’utilisation frauduleuse de la photographie. Ensuite, il faut être soi-même capable de prouver la paternité de cette œuvre. En argentique, la possession des négatifs en constituaient une mais cela peut-être plus délicat en numérique. L’idéal est de posséder les fichiers RAW qui sont la forme numérique des négatifs et qui renferment toutes les métadonnées de nos photos (qui sont malheureusement elles aussi falsifiables). A ce moment-là, il vous est possible de contacter l’auteur de la contrefaçon pour tenter de régler cette affaire à l’amiable et de lui demander une compensation financière. S’il refuse, il va falloir faire constater par un huissier la contrefaçon et aller en justice.

Peu d’outils efficaces sont disponibles sur le net pour rechercher des photos volées et le plus utilisé reste la recherche inversée avec Google Images ou TinEye. Je teste Pixsy depuis un moment mais je ne sais toujours pas réellement quoi en penser. Je vous invite à aller lire l’article de Madame Oreille qui approfondit bien plus le sujet.

 

Comment ajouter un copyright sur ses photos sous Photoshop ?

 

Après cette longue introduction, je vais vous expliquer comment ajouter en quelques secondes sous Photoshop un copyright. Alors, il y a les pour et les contre parmi la sphère des photographes. Un copyright, aussi discret soit-il, va dénaturer l’image et si le voleur est assez motivé, quelques retouches suffiront à faire disparaitre ce même copyright. Néanmoins, un copyright possède un côté dissuasif pour le voleur qui n’a pas envie de se faire chier. A titre personnel, j’ai donc décidé d’apposer mon logo en bas de chacune de mes images et pour ce faire, j’utilise un petit plugin couplé à Photoshop : Watermark CC. Oui, il est tout à fait possible de se passer de ce plugin et de créer sa propre apposition du copyright, soit en créant un calque, soit en appliquant une brush, mais je ne trouve à ce petit plugin que des avantages. Il est très simple, personnalisable et une fois programmé, il suffit de cliquer dessus pour apposer automatiquement son copyright sur ses photos. Dans le premier onglet Source, vous devez choisir la source (oh quelle surprise !) de votre copyright. Il peut s’agir d’un texte ou comme moi, d’une image. Le second onglet Size / Position permet de définir la taille, l’emplacement, l’opacité de votre copyright ainsi que l’espace le séparant du bord.

 

Un petit clic sur Add Watermark et le tour est joué. Ensuite, ce clic suffit à apposer votre copyright sur vos photos tel que vous l’avez programmé. C’est un gain de temps très appréciable et le rendu est toujours nickel. Je serai curieuse de savoir si vous aussi vous vous faites voler vos photos et comment vous faites pour vous en prémunir. Je vous fais des bisous et à très vite.

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le…

 Comment ajouter un copyright sur ses photos en 30 secondes ?